Débuter la wingsuit : doit-on commencer par le parachute ?

Publié le : 28 mai 20213 mins de lecture

La combinaison ailée ou wingsuit permet d’imiter les mouvements aériens d’un écureuil volant en accroissant la finesse du porteur dans les airs. La sensation de voler ou planer est alors rallongée grâce aux tissus rajoutés entre les jambes et bras de la combinaison, mais cette activité sportive n’offre pas un atterrissage en douceur sans parachute. Le port de parachute est une mesure de sécurité obligatoire pour pratiquer cette discipline et le début de vol en wingsuit par parachute doit notamment être réalisé durant un stage d’apprentissage.

Des prérequis à la wingsuit

La wingsuit est une discipline sportive se reposant sur la maîtrise de compétences spécifiques afin de pouvoir pratiquer librement en toute sécurité. Le début de vol en wingsuit par parachute est donc élémentaire et tout aspirant devra passer par une école de parachutisme. Chaque pays possède des règlementations propres pour pratiquer ce sport, et qui s’appliquent en plus sur l’état de santé pour éviter des situations éventuellement complexes (malaise, vertiges, etc.) durant une session.

Stage et brevet de parachutisme

Dans de nombreux pays comme la France, les personnes désirant pratiquer la wingsuit doivent terminer un stage de parachutisme Progression Assurée en Chute (PAC). En effet, l’autonomie en chute libre doit être acquise du fait de l’individualité de l’équipement et du contexte dans laquelle la personne sera projetée. Le stage de parachutisme permet de bénéficier d’un accompagnement enseignant les bases à adopter comme les positions de vol. Les manœuvres seront aussi simplifiées afin de faciliter l’assimilation des essentiels suite au nombre limité de séance.

Dès lors que l’autonomie est validée par le stage d’apprentissage, les intéressés doivent ensuite décrocher le Brevet de Parachutisme Autonome (BPA) pour être éligible à la wingsuit. Il faut noter qu’avant de postuler au BPA, un minimum de 150 sauts en parachute sont à réaliser.

Des niveaux de wingsuit selon du niveau de parachutisme

À la fin de la formation, le BPA de niveau 1 est attribué et permet d’accéder à la wingsuit de catégorie 1 (ou Brevet wingsuit 1) qui est généralement adapté à l’apprentissage. Le début de vol en wingsuit par parachute est également focalisé sur la familiarisation des mouvements à effectuer avec la combinaison.

Pour accéder aux autres niveaux comme la wingsuit niveau 2 confirmée, les apprentis devront disposer du Brevet wingsuit 1 accompagné de 170 sauts en parachute dont 20 en wingsuit. La combinaison devient alors plus aérodynamique pour augmenter les performances de vol. Enfin, la catégorie 3 de wingsuit de haute performance est uniquement réservée aux vétérans en plus de demander un BPA de niveau 3, avec 300 sauts dont 80 en wingsuit confirmé.

Plan du site